Coronavirus : des transports plus rares mais toujours ouverts

Face à l’inquiétude des Franciliens, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités, a assuré ce mercredi 18 mars que les transports ne seraient pas fermés.

Depuis le début de la semaine, l’offre de transport dans la région a été réduite par l’administration gestionnaire : Ile-de-France Mobilités (IDFM). Mais face aux rumeurs assurant qu’ils seraient prochainement totalement fermés, Valérie Pécresse a tenu a rassurer les Franciliens mercredi 18 mars, alors qu’elle était invitée de la matinale de la radio RTL.

« On ne peut pas arrêter les transports au risque de pénaliser le service hospitalier, les forces de l’ordre et les salariés des usines critiques qui doivent continuer à aller travailler, comme l’agroalimentaire, la défense, le secteur de l’énergie et les associations », a ainsi fait savoir Valérie Pécresse en charge d’IDFM.

Si la majorité des Franciliens ont pour ordre d’être confinés chez eux et n’ont donc pas utilité des transports en commun, d’autres sont toujours tenus de se rendre sur leur lieux de travail. C’est évidemment le cas des personnels soignants, des membres des forces de l’ordre mais aussi des salariés des magasins toujours ouverts.

Valérie Pécresse refuse donc de les « pénaliser » en fermant totalement les lignes de bus, de métro, de tramway mais aussi de RER. Si l’offre va cependant bien être réduite, elle sera « renforcée vers les structures hospitalières » de la région.

Pour éviter toute propagation du coronavirus, « un plan de nettoyage à 10 h et à 16 h » a aussi été mis en place. Aussi, il n’est plus possible d’acheter son ticket de transport directement auprès des conducteurs. Un Ticket d’Accès à Bord par SMS (TAB-SMS) a été généralisé sur l’ensemble des lignes de bus. « Envoyez BUS + le numéro de votre ligne au 93800 (ex : BUS63, BUS24…) », indique ainsi le site d’IDFM. Le prix du ticket ne change pas, même s’il est soumis à un surcoût éventuel pour les personnes ne disposant pas d’un forfait avec SMS illimités, et est toujours fixé à deux euros. Il est aussi toujours valable pendant une heure.

SOURCE : RTL-TWITTER-VALERIE PECRESSE CREDIT PHOTO : TR 92

Regardez aussi

Sèvres : interruption du trafic sur les lignes L et U, une association demande un dédommagement des usagers

Suite au glissement de terrain qui a interrompu partiellement le trafic sur des lignes Transilien, …