Les équipes du Cash cherchent des aides-soignants pour s'occuper des personnes précaires.

Coronavirus : le Cash de Nanterre cherche des aides-soignants en renfort

Mardi 17 mars, le Centre d’accès aux soins (Cash) Max Fourestier de Nanterre a activé son plan de lutte contre le coronavirus : les visites sont interdites, et l’hôpital cherche en urgence des aides-soignants pour s’occuper des personnes précaires.

A l’aide de deux tweets publiés mardi 17 mars, l’hôpital Max Fourestier de Nanterre a rappelé les nouvelles conditions d’accès à l’établissement de santé et demandé l’aide urgente d’aides-soignantes pour les personnes précaires.

A 17 h, le Centre d’accès aux soins (Cash), l’Hôpital Max Fourestier de Nanterre a indiqué les nouvelles règles d’accès à l’établissement dans un tweet :

Quelques heures plus tard, l’hôpital nanterrien a publié un second tweet, cette fois-ci pour demander un renfort urgent d’aides-soignants pour s’occuper des personnes précaires.

Dans un post en réponse de l’annonce, le directeur adjoint du Cash de Nanterre, Florent Aboudharam a précisé l’objectif de cette demande de renforts :

« Rester à son domicile est impossible lorsqu’on se remet du COVID alors qu’on vit à la rue… En qualité d’établissement de référence pour les personnes sans abris atteintes, nous avons besoin d’aide pour ouvrir cette unité indispensable pour les plus démunis. »

Les aides-soignants qui veulent se porter volontaire pour la mission sont invités à contacter le Cash en message privé sur Twitter. Ils signeront ensuite un CDD ou un contrat de vacation. Si la publication a été fortement relayée, l’établissement hospitalier “n’a pas encore reçu de candidature”, rapporte par courriel la direction direction mercredi 18 mars.

Par ailleurs, il est possible pour le personnel médical de participer à la lutte contre l’épidémie de nouveau coronavirus en s’engageant dans la réserve sanitaire du ministère de la Santé.
Twitter

SOURCE : TWITTER-CASH NANTERRE CREDIT PHOTO : TR 92

Regardez aussi

Coronavirus : Total débloque 50 millions d’euros de bons d’essence pour le personnel soignant

Dans un contexte d’épidémie de coronavirus, Covid-19, la solidarité des entreprises se joint à l’effort …