Bagneux : la mairie fait front contre la préfecture à propos de son arrêté anti-glyphosate

La mairie de Bagneux a publié un communiqué de presse à propos de son arrêté limitant l’utilisation du glyphosate sur son territoire.

Par cet arrêté, qui avait été pris en septembre 2019, la mairie de Bagneux rejoignait la position de nombreux maires de la région Ile-de-France. Les villes de Malakoff, Courbevoie et Nanterre, par exemple, avaient pris des décisions similaires.

La préfecture des Hauts-de-Seine avait réagi à cet arrêté, en demandant son annulation. Le tribunal administratif s’était par la suite, comme l’indique le communiqué de presse de la mairie de Bagneux, prononcé le 19 décembre dernier en faveur de l’arrêté. La décision judiciaire précisait que le maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable (PCF), avait pu “à bon droit considérer que ses habitants étaient exposés à un danger grave”.

Malgré cela, et alors que le mouvement des maires rejetant les pesticides prend de l’ampleur, la préfecture persiste dans sa demande d’annulation.

L’action déterminée des maires anti-pesticides depuis plusieurs mois commence à être entendue.
Pour l’heure, la municipalité de Bagneux reste mobilisée et son arrêté anti-glyphosate continue de s’appliquer sur le territoire communal, dans un souci de respect de l’environnement et de la protection de la santé des habitants.

 

Regardez aussi

Nanterre : la ville lance un appel à témoins pour le festival Nanterre Digital

La ville de Nanterre recherche des témoignages de personnes utilisant des applications et objets connectés …