Le Centre d'accès aux soins hospitaliers Max Fourestier (Cash) a besoins de dons de vêtements, de produits d'hygiène pour les sans-abri prise en charge.

Coronavirus : les associations et hôpitaux multiplient les appels à la solidarité

Le Centre d’accès aux soins hospitaliers (Cash) de Nanterre, les Restos du cœur et l’Établissement français du sang (EFS) en appellent tous à la solidarité en cette période d’épidémie de nouveau coronavirus, Covid-19 pour aider les plus précaires et le personnel soignant.

À l’heure du confinement pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, également désigné sous le nom de Covid-19, associations et acteurs de la santé multiplient les appels aux dons dans les Hauts-de-Seine. L’hôpital public de Nanterre, les Restos du cœur ou encore l’Établissement français du sang (EFS) ont besoin des dons des Altoséquanais.

A Nanterre, le Centre d’accès aux soins hospitaliers (Cash), l’hôpital Max Fourestier, a besoin de l’aide des Nanterriens pour pouvoir faire face à l’épidémie de Covid-19. « L’hôpital est l’établissement de référence francilien des patients atteints du coronavirus des personnes en situation de précarité, indique par téléphone la directrice de l’hôpital, Luce Legendre, mercredi 18 mars. Ces personnes qui auront besoin de soins et d’un lieu de confinement en cas de contamination au nouveau coronavirus. »

La veille, l’établissement hospitalier avait publié sur Twitter un appel à renfort visant à recruter les aides-soignants et les infirmiers qui seront amenés à s’occuper de ces sans-abri contaminés, et ce, jusqu’à leur guérison complète. « On a dû organiser un dispositif important dans un délai très court, indique la directrice du Cash. On a besoin de dons pour ces personnes. »

Les sans-abri qui seront pris en charge par le Cash dans le cadre d’une infection au coronavirus le seront pour une longue durée, qui peut être supérieure aux 14 jours en vigueur actuellement.

Ces patients vont être personnes confinées, on aurait besoin de jeux de livres pour qu’ils puissent s’occuper pendant leur journée. On aurait besoin de vêtement et sous-vêtement pour une longue durée, le temps que l’on puisse nettoyer et désinfecter leurs effets personnels.

Le Cash a besoin de tous les produits d’hygiène de base : « Dentifrices, produits d’hygiène, serviette hygiénique, savon, shampoings et solutions hydroalcooliques, masques », énumère la directrice du Cash, Luce Legendre. Cette dernière a également demandé aux Nanterriens des dons de « denrées non-périssables à déposer au Cash » pour les « professionnels de santé de l’hôpital », qui une fois leur garde terminée, non pas forcément le temps de faire leurs courses.

Aux Restos du cœur, la sonnette d’alarme est tirée. Dans un communiqué de presse publié mercredi 18 mars, l’association a besoin de bénévoles en renfort pour assurer la continuité de ses missions sociales.

« Nous avons besoin de profils spécifiques mais également juste de personnes avec du temps (toutes durées) et de l’énergie pour des missions simples telles que des missions de manutention, le transport de denrées, la préparation de colis et paniers repas, la distribution alimentaire, la gestion d’appels téléphoniques », explique l’association dont le fonctionnement actuel relève d’un « schéma de fonctionnement d’aide humanitaire d’urgence ».

Les bénévoles doivent être âgés de 18 à 69 ans et postuler sur le site internet de l’association, restosducoeur.org. Si leur candidature est retenue, les bénévoles pourront se déplacer pour leur mission munis de leur attestation ainsi qu’une dérogation fournie par l’association.

Lundi 17 mars, l’Établissement français du Sang (EFS) a également appelé à la mobilisation des donneurs en cette période d’épidémie de coronavirus. « Les déplacements des citoyens se rendant sur une collecte de sang sont autorisés par les autorités de l’Etat, car les dons sont vitaux et indispensables pour soigner les patients, indique le communiqué de presse de l’EFS. Les Français doivent continuer à donner leur sang et leurs plaquettes. » Les lieux et heures de collecte sont indiqués sur le site internet dondesang.efs.sante.fr et sur l’application Don de sang.

SOURCE : TR92/COMMUNIQUÉS DE PRESSECREDIT PHOTO : TR92

Regardez aussi

Coronavirus : Total débloque 50 millions d’euros de bons d’essence pour le personnel soignant

Dans un contexte d’épidémie de coronavirus, Covid-19, la solidarité des entreprises se joint à l’effort …